Bienvenue

Bienvenue sur ce blog qui a pour vocation de donner les dernières informations en date, plus ou moins utiles, à mes élèves et leurs parents .

Cependant, ami(e) visiteur, soyez également les bienvenu(e)s.

Peut-être trouverez-vous de quoi vous aider, vous informer, rire... ou pas!




Site web de la classe

mardi 13 décembre 2011

Dis,dis,dis... Raconte nous la visite chez nos correspondants

Quel périple!
Mais tout d'abord, je remercie encore une fois la maman qui nous a accompagnés, sans elle nous n'aurions pu nous rendre chez nos correspondants... mille fois merci .

Nous partons donc tôt ce matin (nous étions tous prêts à 8h45 tapante), gilets fluos gentiment prêtés par une des classe de CE1, manteau boutonné jusqu'au col (il pleuvait déjà un peu), sac à dos contenant le précieux pique-nique et un enthousiasme n'ayant pour concurrent qu'une impatience fortement communicative.
La maîtresse, grande angoissée à ses heures, rassure comme elle peut l'une d'entre nous, apeurée à l'idée de tous ces bus à prendre.
Puis nous voilà partis!


Premier arrêt: celui au coin de la rue et là, la pluie qui s'abat sur nous (mauvais présage? ... je croise les doigts dans mes poches... une grande angoissée vous dis-je!). Le bus arrive. Notre première montée... tout est ok, nous sommes bien 18... La maîtresse demande trois fois au chauffeur si c'est bien la bonne direction, s'il pourra attendre qu'on descende tous... au regard rieur du conducteur, elle comprend que tout va bien se passer, qu'il faut juste se laisser conduire d'un point à un autre... ok, tout est sous contrôle!
Deuxième arrêt, tourcoing centre, changement de bus impeccable, les enfants toujours aussi impatients... "maîtresse, le prochain arrêt c'est ... il reste encore 7 arrêts... on est bientôt arrivés? ..." Nous descendons alors à Wattrelos et là , la maîtresse respire un grand coup. La voilà en terrain connu. "A votre gauche le parc du Lion, derrière vous, l'école de musique..." oui mais ... on n'est pas là pour visiter la ville, c'est qu'on nous attend!
Allez zou, troisième bus en vue, on grimpe, (bon , elle ne peut quand même pas s'empêcher de demander si le bus s'arrête bien à l'arrêt souhaité!) et deux arrêts plus tard, nous descendons pile en face de l'école de nos correspondants (qui nous "zieutaient" depuis leurs fenêtres de classe - tout juste si l'on n'a pas entendu "les voilà!!!!").

Nous entrons donc dans l'école: "Waou, c'est grand! C'est beau! z'ont trop de la chance! ..." On monte les escaliers et on s'annonce... et là! L'alchimie se fait, tout le monde est ému, chacun essaie de reconnaître l'autre d'après les descriptions dans les lettres échangées. On se trouve, on va s'asseoir pour faire connaissance sur la grande mezzanine. Puis c'est l'heure d'avoir une petite récréation tous ensemble. On joue au foot, on joue au loup... "elle est immense cette cour de récréation!", on fait durer un peu plus longtemps la récré vu que tout le monde y prend plaisir puis vient l'heure d'échanger les cadeaux.

On se regroupe à nouveau, les maîtresses nous mitraillent avec leur appareil photo. On sourit, on est impatient de regarder à l'intérieur de l'enveloppe qu'on vient de recevoir... oh! un marque page! "vous saviez déjà qu'ils nous avaient fait un marque page aussi?" (oui, oui... nous les maîtresses, on a tout prévu!).
Là dessus, bras dessous, bras dessus, on s'en va visiter l'école, on rencontre de nouvelles maîtresses, on rigole de la notre qui retrouve joyeusement ses anciennes collègues, on jette un coup d'oeil à son ancienne salle de classe... mais c'est pas de tout ça, quand est-ce qu'on mange? C'est qu'on a faim nous! Un si long voyage (1h30 mine de rien) ça creuse son élève ma p'tite dame!
Ok, on va donc pique-niquer dès à présent (il est 11h30 précise). On se ré-installe sur la mezzanine. Bizarrement (?) un groupe de garçons se forme, tous niveaux et écoles confondus, même chose côté fille... et ça papote, ça rigole, ça chahute légèrement... et chacun savoure son pique-nique.

Petit tour en récréation pour digérer puis rassemblement au complet car la maîtresse des correspondants nous a réservé une séance d'arts visuels... Par équipe (trois en tout), dans une seule classe contenant 42 élèves et une huitaine d'adultes, nous nous sommes lancés dans un challenge: à partir de cartes de 4cm sur 6cm, il fallait en reproduire le dessin sur une feuille légèrement plus petite qu'un A4. La première équipe ayant retracé et colorié ses 15 dessins serait déclarée... première équipe! (tout le monde doit gagner, il va s'en dire).
Et les voilà à 42 dans une pièce, à s'appliquer, à s'entendre pour se répartir les tâches, à s'entraider pour terminer le coloriage (jusqu'à 4 sur une même feuille!) et au tableau... trois immenses tableaux de Gauguin apparaissent au fur et à mesure que nos artistes en herbe terminent leur réalisation. Magnifique!

Mais c'est déjà l'heure de repartir... on s'embrasse, on se dit à bientôt, tout juste si on n'a pas les larmes aux yeux... mais c'est promis, on se voit au mois de mars ou avril pour de nouvelles découvertes à partager en duo ou trio.
On s'habille, gilets fluos, sacs à dos et c'est reparti pour la traversée de Wattrelos-Roubaix-Tourcoing-Halluin. Cette fois-ci le bus nous emmène vers l'Eurotéléport à Roubaix. Là, premier changement pour Tourcoing centre puis second pour Halluin. Il fait beau, on re découvre le paysage aperçu ce matin sous la grisaille mais cette fois-ci c'est sous un soleil radieux (ou alors c'est cette visite chez nos correspondants qui nous tient chaud au coeur et qui brille dans nos yeux). On a de la chance, à chaque fois nous trouvons des places assises. Puis le bus nous dépose une ultime fois. Retour à Halluin où le ciel est de plomb... c'est sûr, il va nous tomber quelque chose sur la tête. On presse le pas, on dit au revoir à notre maman accompagnatrice, on franchit les grilles de l'école, la porte de la classe. Et soudain, c'est le déluge! Une averse de grêle comme jamais on n'a vu. Pas grave, il est 15h50 et  on est à l'abri, bien au chaud!

Quelle journée!

Nul doute que quelque part, ce soir, des enfants émerveillés de leur journée, de leur découverte, de leur ouverture sur un autre petit bout de ce ciel qu'ils partagent désormais avec leur correspondant, s'endorment avec au fond de leur coeur le souvenir d'une merveilleuse journée de décembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Saisissez votre commentaire en indiquant de quel sujet vous parlez, il apparaîtra après validation par le détenteur du blog.